Jan

3

Vague de Kanagawa pour une excellente année 2009

par Bani

Je vous souhaite pour cette année 2009 une santé de fer, un bonheur optimal et des affaires dorées. 

Pour ce début d’année, je vous propose de revenir dans l’histoire afin de relativiser sur nos situations qui semblent parfois difficiles. Sacrés pêcheurs…

 

La grande vague de Kanagawa est une célèbre estampe japonaise du peintre japonais Hokusai, publiée en 1831 pendant l’époque d’Edo.

La scène représente trois barges prises dans une forte tempête. Les esquifs sont des Oshiokuri-bune, bateaux rapides qui servaient à transporter par mer du poisson des villages de pêcheurs des péninsules d’Izu et de Bōsō vers les marchés aux poissons de la baie d’Edo. Ce transport de marchandises se veut probablement être le symbole d’une scène du quotidien du Tōkyō du XIXe siècle. En effet, comme son titre l’indique, la scène se déroule dans la préfecture de Kanagawa, située entre Tōkyō au nord, les reliefs du Mont Fuji au nord ouest, la baie de Sagami au sud et la Baie de Tōkyō à l’est. Les barques, orientées vers le sud ouest, reviennent donc à vide de la capitale. Il y a huit rameurs par embarcation, cramponnés à leur rames qu’ils ont pris le soin de relever. Deux passagers supplémentaires sont à l’avant de chaque bateau, ce qui représente un total de trente hommes. Les barques font environ 12 mètres de long, par comparaison, on peut estimer que la vague mesure de 14 à 16 mètres de hauteur. Les marins sont pris dans une forte tempête, peut-être un typhon, ils ont peu de chances d’en réchapper.

La scène a lieu en pleine mer, au sud de la baie de Tokyo, au large de Kanagawa, à 90 kilomètres environ à l’ouest du mont Fuji.

Laisser un commentaire.